Fahrenheit

FahrenheitHier, on a passé la soirée à découvrir le dernier jeu du studio QuanticDream, Fahrenheit. Et bien c’est un jeu très prenant. Ou plutôt très angoissant.

Tout commence par un assassinat dans les toilettes d’un petit resto. Lucas Kane, un des héros du jeu vient d’assassiner quelqu’un, mais il ne sait pas pourquoi.

En guise d’introduction, David Cage, l’auteur du jeu, vous propose en personne, ou plutôt en 3D, un tutorial où la prise en main des personnages vous sera expliquée. Vous pourrez diriger 3 personnages, Lucas Kane ainsi que deux enquêteurs, Carla Valenti et son acolyte, Tyler Miles. Chacun ayant pour but la vérité. Le jeu fonctionne un peu à la manière des livres dont vous êtes le héros, avec plusieurs choix posibles. Avec en plus des scènes d’actions.

Lucas a souvent des visions, des flashs. On a sursauté plusieurs fois en moins de 2 heures de jeu. Niveau contrôle, le jeu innove. Le stick droit sert à diriger le personnage tandis que le stick gauche sert à effectuer les actions. Par contre les mouvements de caméra augmentent le côté angoissant mais c’est au détriment de la jouabilité. Par moment il y a mêmes des séquences à la Track’n’Field, lorsque que le personnage doit effectuer un effort.

Au niveau graphique, tout est également mis sur l’ambiance. Certains décors sont moins bien réussis mais les personnages, eux, sont très expressifs et très bien animés (ou très bien « motion-capturés »).

Ce qui ressort le plus du jeu, c’est son aspect cinématographique. On a l’impression de regarder un film tellement la mise en scène est impressionnante. Mais cette fois on peut décider du déroulement de l’histoire. On y retourne ce soir ;-)

NB: Fahrenheit est sorti sur PC, Xbox et Playstation 2.

MàJ : Clubic vient de publier son test, très enthousiaste

5 thoughts on “Fahrenheit”

  1. En effet les décors semblent moyennement travaillés niveau détail et texture mais point de vue ambiance lumineuse ça à l’air sympa.

  2. J’ai trouvé le jeu très prenant et très stressant. J’en ai même fait un cauchemar! Pourtant je ne suis pas une ame sensible (pas en jeux en tout cas!) Question détails et textures, franchement j’ai trouvé ça très bien. Les visages, la peau, les émotions… il y a des animations tout au long du jeu qui permettent de comprendre l’histoire. La situation familiale du gars, ses visions, ses flashs… Il y a aussi un truc que j’ai trouvé bien, c’est que selon ce qu’il se passe, le moral diminue et si on ne réfléchit pas assez à ce qu’on va faire (genre se faire quelques dribbles, se prendre un café, etc. c’est des détails mais ça remonte le moral…), le moral est tellement bas qu’il ne faut pas s’étonner de voir le personnage se suicider, carrément ! Un petit regret, le jeu est assez dirigé. Le personnage ne peut pas vraiment se ballader où il veut. Au cas où il ne va pas dans le sens où il faut aller, il se prend une espèce de mur invisible (si si !) Sinon, vraiment terrible pour ceux qui aiment les intrigues…

  3. @soph: le personnage ce suicide si il a pas le moral? j’hesite a dire que c’est realiste ou etrange, surtout que ca soit possible dans un jeu une telle situation … a essayer mais pour ca il me faut trouver du temps … :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *