Imagination débordante (attention, billet neuneu inside)

Comme j’adore le voir grandir! Comme j’adore le voir commencer tout doucement à s’inventer des histoires.

« Au secours, le lion plein de dents va me manger », « Monte sur son dos », « On regarde la girafe par la fenêtre du train » « Là je donne de la viande au liooooon et des carottes à l’éléphaaaaant »

Comme j’adore quand le petit train en bois se mélange aux gros duplos, quand les bonshommes s’appellent Diego et Alyssa lorsqu’il les fait vivre (mon fils a de super références, je sais hum hum). Quand il construit lui-même des animaux (surtout quand ça commence à y ressembler), quand il réussit à faire tenir debout un pont en duplos fabriqué sans l’aide de maman, juste en se souvenant de comment papa a fait hier (« je fais un pont comme papa » ), quand les rails deviennent un toboggan pour éléphant…..

Le machin blanc à droite de l’image est une girafe. si si!

Je pourrais le regarder jouer des heures (si seulement il y jouait pendant des heures… )

Playtown, où tous les enfants peuvent jouer

Si toi aussi tu te creuses déjà les méninges à la recherche du jouet qui ne figure pas dans la collection du petit monstre. Si toi aussi tu cherches le moindre indice dans les comportements du mouflet afin de découvrir quel sera le jouet qui fera mouche (encore ce matin : « regaaaaaarde comme il sourit devant Toy Story, on lui prend un Woody alleeeeeeez ») . Si tu sais que tu ne trouveras pas le jouet, et que dans le doute, tu prendras tout ce qui te semble trodlaballe-il-va-adorer-on-prend-aussiiii-alleeeeeeez. Si toi aussi, dès les premières gelées, tu te sens l’âme d’un grand (ou gros) barbu rouge, alors file à Tour & Taxis le week-end prochain, ça va te plaire. Et au mouflet aussi, remarque.

Là tu pourras trouver une foule d’indices, admirer le regard émerveillé de ton petit bonhomme chouchouchéri ou de ta jolie princesse trop-choupinounette et surtout prendre des notes, parce que c’est quand même ça, le but de la manoeuvre. En option quasi obligatoire, emmener papy, mamy, pepi, memi, nona, nono, tati, tonton, parrain, marraine, etc. qui ne résisteront pas aux grands yeux brillants et qui participeront à la cagnotte ^^

Parce que vu le nombre d’exposants, on n’est pas dans la merde. Niveau cagnotte je veux dire.

Au programme, en plus des différents ateliers des exposants qui se feront un plaisir de laisser mouflets et mouflettes vous persuader que « ce jouet-là, il le lui faut aussi« , tout un tas d’animations : spéléobox, meet and greet avec Mario (youhouu), visite de St Nicolas, atelier de cupcake, constructions avec les nouveaux Lego, parcours aventure, Playmobil (etc.etc.etc.), quelques conférences, je pioche au hasard: « le jeu, aussi important que l’école », « pour ou contre les jeux pédagogiques » (pour!), une expo photo sur les jeux à travers le monde et les cultures….

Puis pour sortir le petit monstre de là, tu fais comme tout le monde. Tu te débrouilles. J’ai presque envie de dire « Bonnes fêtes de fin d’année » mais je vais m’abstenir :-) C’est trop tôt, quand même.

Pourris-gâtés moi je dis :-) (youhouuu j’ai hâte)

Le temps des moissons

Quel plaisir, la fin de l’été, pour un petit bonhomme qui adore les tracteurs!

Alors, au détour d’une promenade, on observe longuement les machines qui coupent le blé, séparent la paille du grain, font les ballots, ramassent les ballots, les déposent sur une grande remorque… On dit le nom de ces grosses machines et on a des fous-rire en essayant de répéter « mois-son-neuse-bat-teuse ». A 2 ans, ça fait beaucoup de syllabes, même quand on papote déjà comme un chef!

Continuer la lecture de Le temps des moissons