Monster Hunter Tri

Après plusieurs versions sorties sur les consoles Sony, la série Monster Hunter débarque sur Wii avec Monster Hunter Tri. Il s’agit hack & slash dans un univers heroic-fantasy peuplé de dinosaures. Rien que ça ! Vu l’énorme succès rencontré au Japon, Capcom a décidé de le sortir également dans nos contrées.

Monster Hunter Tri s’en sort très bien sur le plan graphique. Les différents environnements sont assez détaillés. Il fait sans aucun doute partie des plus beaux jeux de la console. Évidemment ça reste un jeu Wii.

On y incarne un chasseur de dinosaure. Après avoir créé son personnage, on débarque à Moga, un paisible village de pêcheurs… qui ne le restera pas très longtemps. Deux choix sont offerts au joueur : rester dans village, ce qui correspond au mode solo ou partir en ville, pour essayer le mode multijoueur. Plusieurs types de quêtes sont présents. La collecte consiste à rapporter des boyaux de monstres. Tandis que la capture vous oblige à paralyser un monstre pour le ramener vivant.

Le mode multijoueur comporte différentes guildes auxquelles vous pouvez adhérez pour partir à la chasse avec d’autres joueurs. On peut communiquer avec ces derniers grâce au Wii Speak (la qualité du son n’est pas terrible) ou un clavier virtuel qui n’est hélas pas compatible avec la wiimote. Pas très pratique tout ça. Comme il est impossible de spécifier sa langue lors du choix d’une partie, vous risquer de vous retrouver dans votre équipe des joueurs allemands ou italiens, pas toujours évident de se comprendre. On peut donc dire qu’au niveau multi, le jeu apparait un peu dépassé et ne tient pas vraiment la route face aux standards actuels.

Monster Hunter Tri est loin d’être un jeu à l’accès facile. Ne pensez-pas être d’emblée un grand chasseur. On est loin des jeux casual dont on a l’habitude sur Wii. Le niveau de difficulté étant très élevé, il vous faudra être persévérant avoir d’avoir un bon niveau de jeu. Dans la chasse aux monstres, il vous faudra faire preuve de calme et de tactique. Mais l’intelligence artificielle est parfois assez perfectible. Vous frappez un dinosaure, et celui-ci continue de brouter paisiblement de l’herbe. Ca se voit surtout avec les petits dinosaures et moins sur les gros boss.

En résumé, voilà un jeu qui sort de la ludothèque à laquelle nous a habitué la Wii. De bons graphismes et des heures de jeux en perspectives. Par contre un niveau de difficulté et un mode multijoueur oldschool qui pourraient en rebuter plus d’un.

Test de la Nintendo DSi XL

On devait le recevoir vendredi et c’est finalement hier qu’est arrivé l’énorme colis de Nintendo Benelux. Évidemment, vu le format XL, celui-ci a directement été pris en charge par notre service logistique :

Qui s’est mis activement à la tâche pour trouver ce qu’il contenait parmi la tonne de chips d’emballage :

Pour finalement tomber sur une Nintendo DSi XL accompagnée de sa housse et du jeu Professeur Layton et la boite de Pandore :)

Et oui vous l’aurez compris, la nouvelle console de Nintendo est disponible en Europe depuis ce 5 mars.

Il s’agit déjà de la 4ème itération de la DS depuis 2004. Elle reprend toute la partie hardware et les fonctionnalités déjà présente dans la DSi comme l’appareil photo, le navigateur web intégré, les fonctions multimédia et les jeux dématérialisés (DSiWare). Et elle y ajoute des écrans XL presque deux fois plus grands (10,7 cm de diagonale) disposant d’un meilleur angle de vision. Au niveau logiciel, deux jeux sont préinstallés dans la console : Dictionnaire 6 en 1 et Une pause avec …. Entraînement Cérébral du Docteur Kawashima : Littéraire.

Sur la photo de famille, on peut voir son format extérieur se situant entre la DS Lite et la bonne veille fat :

S’il y a un mot qui résume cette console, je dirai que c’est le confort. Des écrans plus grands et plus lisibles, une meilleure prise en main, un stylet plus grand, un meilleur son, etc. Et finalement ses 100 grammes supplémentaires ne se font pas trop sentir. Je crois que je vais me refaire toute la logithèque DS en format XL :D

Ce n’est pas peut-être pas la console à acheter si on possède déjà une DS et qu’on voyage souvent, mais elle intéressera sûrement un public plus adulte et sédentaire qui n’avait pas encore fait le pas. Une sorte de console portable de salon en fait. Qui a dit casual ?

Il reste à noter qu’elle est proposée à 179€, soit à peine plus chère que la DSi.

Un grand merci à Nintendo et Adhese !

Play Belgium, c’est parti !

C’est aujourd’hui que s’ouvre Play Belgium aux Caves de Cureghem à Anderlecht. Une exposition retraçant 40 ans de jeux de vidéo. On a eu la chance d’y faire un tour en avant-première hier soir. Et on s’y est bien amusé !

Ce n’est pas seulement une exposition statique car la plupart des machines sont jouables. On a pu essayer les bornes originales de Ms Pac-Man, Donkey Kong, Virtua Fighter et bien d’autres. Et cette fois, pas besoins de pièces de 20 francs, les machines sont en free play. Les consoles de salons ne sont pas en reste, avec la première, l’Odessey, la Famicon, la Dreamcast, etc. Même les consoles récentes sont présentes. C’est assez impressionnant de voir toute cette évolution réunie dans un même lieu.

L’exposition est ouverte jusqu’au 18 avril 2010.

D’autres photos sur Flickr.