Opération franco-belge dans le milieu du warez

46 personnes, dont 18 en région parisienne, viennent d’être arrêtées en France par la Gendarmerie des Hauts-de-Seine, agissant sur commission rogatoire. 10 autres ont été appréhendées en Belgique. L’opération a été menée en collaboration avec les autorités françaises et belges. La gendarmerie les soupçonne « d’être des hackers » (terme malheureux, signifiant bidouilleur informatique, non pirate).

La dépêche, source de l’info, mentionne que l’opération a impliqué une centaine de gendarmes. Selon les premières informations, ces pirates oeuvraient dans le secteur du FTP Warez. Cela consiste à pénétrer un serveur véloce (celui d’une grosse entreprise, d’une faculté, etc.) pour y déposer des fichiers contrefaits (0days, etc.). Les adresses FTP afférentes, parfois protégées par login et mot de passe, sont ensuite échangées sur des forums spécialisés contre d’autres adresses elles-aussi truffées de contrefaçons.

Plusieurs mineurs auraient été pris dans ces filets judiciaires. Des perquisitions ont eu lieu à la mi journée à Bruxelles, Charleroi, Nivelles et Verviers, en Belgique. C’est le Computer Crime Unit et la Federal Computer Crime Unit (FCCU) qui se sont chargés de l’affaire chez nos voisins.

(Via PC INpact)

commentaires

0 commentaires


Ajouter un commentaire