Les voix de l’extase

Quand un écrivain croise le chemin de la plante sacrée, que se passe-t-il ? Il pond des textes hallucinés, qu’on a peu de chances de retrouver dans les manuels scolaires. Mais plutôt dans cette anthologie qui vient de paraître, Les Voix de l’Extase.

Pierre Bonnasse, chercheur en sciences humaines, spécialiste des états modifiés de conscience, sort un bouquin qui va faire du bruit. Il s’agit d’un recueil d’anecdotes, toutes concernant l’usage d’hallucinogènes. Trente textes d’écrivains qui décrivent des expériences, des visions, des voyages, des prises de conscience…. rencontre avec la 36ème dimension.

Quelques extraits:

  • Ernst Jünger, grand écrivain allemand du XXème siècle, devient ami avec Albert Hofman, inventeur du LSD à Bâle en 1943, qui lui refile une petite dose. Trop petite, sans doute : En comparaison du tigre mescaline, votre LSD n’est qu’un vulgaire chat domestique, lui écrit Jünger. Qui changera d’avis après absorption de doses supérieures.
  • Le champignon commençait à agir; le bouquet printanier brillait d’une lumière plus vive, qui n’était pas naturelle. Dans les angles, des ombres se mouvaient, comme cherchant prendre corps. Je me sentis oppressé, frissonnant aussi, malgré la chaleur que répandait les carreaux de faïence. Je m’étendis sur le sofa et tirai les couvertures par dessus ma tête
  • Ce que j’avais lu était bien en dessous de la réalité. On pourrait comparer l’expérience chamanique à une psychanalyse à la puissance dix
  • Jünger part en orbite, traverse comme tout le monde des rideaux scintillants radioactifs pendant que les objet de verre lui parlent, avant de percuter une hallu de pute grasse : La mère maquerelle traversa le rideau; elle était occupée et passa sans me remarquer. Je vis ses bottines aux talons rouges. Les jarretières sanglaient en leur milieu ses cuisses épaisses; la chair pendait en bourrelet par-dessus. Les seins monstrueux, le delta sombre de l’Amazone, des perroquets, des piranhas, des pierres semi-précieuses partout

Le tout joliment illustré par des peintures d’indiens Huichol, grands connaisseurs du champignon, et des dessins originaux de Ian Kounen (le réalisateur de Blueberry

Commander ce livre sur Amazon.fr

Pour ceux que ça intéresse, voici un site rempli de “cartes d’indentité” d’un tas de drogues, leur présentation chimique, leurs effets… plutôt flippant…

13 commentaires

13 commentaires


  1. 1. Le 28 mai 2005 à 10:36  par zehunter

    terrible comme lecture! p’etre que je m’y laisseris tenter, de lire tout ca… mais des fait rapporté n’ont pas le meme sens que la vie vecu… m’enfin.. il y a 2 ou 3 autre bouquin sur le sujet de la drogue, dont un que j’ai plus le titre en tete qui parle dun type qui part faire le tours du monde des drogue ….

    le seul reproche a ce genre de lecture c’est d’etre accessible a non initié a la drogue, qui par definition va livre que le noir et le mauvais de toute c’est anecdotes…

  2. 2. Le 28 mai 2005 à 10:45  par Soph

    c’est p-e une façon de savoir ce qu’est un trip sans avoir besoin de tester par soi-même.
    Aussi confortables puissent sembler ces effets, c’est évident que le trip varie d’une personne à l’autre, d’un état psychologique à l’autre et qu’il suffit parfois d’avoir une petite angoisse relativement normale pour que la prise de drogue la transforme en bad trip :-( pas comique.
    Ca ne me tente pas d’essayer tout ces trucs et risquer de mal le vivre.. puis perdre le controle, c’est pas mon truc :-)

    Je suppose (j’espère) qu’étant en vente libre, ce bouquin explique qu’il ne faut pas jouer avec tout ça.

  3. 3. Le 28 mai 2005 à 14:37  par zehunter

    il faudrais voir comment est fait et ecris ce bouquin, mais a la base si c juste pour des info sur la drogue, mieux faut etre generaliste et parler en gros des effets et tout, mais si tu veux savoir sans tester, tu sera comment ca fait "sur un autre" et pas sur toi …

    sinon oui c’est plus que connu que la psyché du prenneur de "prod" compte pour beaucoup quant a l’experience qu’il va vivre ….

    si tu veux un bon moyen de voir de visu les effets de la drogue je ne peux que te conseiller de voir et revoir "las vegas parano" !!! tres tres bon film, tres realiste sur les effets et leur representation … crois moi ;-)

  4. 4. Le 28 mai 2005 à 15:29  par Soph

    Oui j’ai vu le film. J’ai bien aimé même si je n’ai pas trop accroché.

    pas facile de rester objectif quand on parle de trip c’est vrai. Mais de là à essayer pour le savoir, bof. Ca n’échappe à personne que ça peut être dangereux, c’est pas toujours hilarant d’être hors de soi.

    Là, le livre de Bonnasse a l’air de simplement évoquer des anecdotes assez marrantes sur les hallucinations.
    Dire du lsd que c’est comme un chat domestique comparé au tigre mescaline…. lol il faut déjà que la dose soit minuscule et qu’il ait un lourd passé d’halluciné pour que le lsd fasse si peu d’effet sur lui?
    Je suppose qu’il y a un aussi un coté "historique" dans ce livre.
    Ca me dirait bien de le lire, j’ai pas l’impression que ce serait une lecture inutile.

  5. 5. Le 29 mai 2005 à 15:44  par zehunter

    pareil c’est clair qu’il me tente bien ce livre, et que ton petit post ma donner la curiosite de le lire, apres faut que je trouve le temps pour ca…

    las vegas parano est assez objectif dans la representation des effets, c’est la dessus que je pense qu’on peux pas faire bcp mieux pour expliqué "visuellement" le trip… maintenant c pas le meme trip selon les prod c clair… et de lire ca donne un coté imaginatif, mais sans connaitre, ou s’arrete l’imagination pour sortir de la realité des drogues? je sais pas …

  6. 6. Le 30 mai 2005 à 15:36  par Soph

    C’est clair que Las Vegas Parano a l’air super réaliste dans les effets produits par les drogues. La parano, les hallucinations…. ça ne me donne pas trop envie d’essayer toutes ces drogues. Dans cette optique si réaliste, je ne comprends pas comment les acteurs ne meurent pas d’overdose dès la moitié du film lol

  7. 7. Le 2 juin 2005 à 10:34  par Anthony

    "Il s’agit d’un recueil d’anecdotes, toutes concernant l’usage d’hallucinogènes." Je viens de parcourir le livre et il ne s’agit pas du tout de ça ! C’est une anthologie de textes littéraires, un travail sérieux…
    "Dire du lsd que c’est comme un chat domestique comparé au tigre mescaline…. lol il faut déjà que la dose soit minuscule et qu’il ait un lourd passé d’halluciné pour que le lsd fasse si peu d’effet sur lui?" Tous ces extraits proviennnent des auteurs présents dans ce livre. Dans cet exemple, rien à voir avec l’auteur du livre ! La comparaison avec le "chat domestique" provient de Jünger, grand écrivain allemand… Rien à voir non plus avec l’ambiance de Las Vegas Parano… On est plus proche ici des films de Jan Kounen (il y a d’ailleurs de très beaux dessins de lui dans cette anthologie).

  8. 8. Le 2 juin 2005 à 12:10  par Soph

    Je sais que les textes du livre ne sont pas de Bonnasse et qu’il s’agit d’un reccueil. Pour information, qu’il s’agisse d’un recueil ou d’une antologie, il s’agit toujours d’un seul auteur qui réunis les textes d’autres auteurs. Je sais qu’il s’agit de textes littéraires, d’ailleurs je le dis dans le billet, mais ça, ça n’a pas été copié-collé dans le commentaire précédent.

    Concernant le recueil d’anecdotes: il y a des anecdotes dans le livre. Expliquer l’histoire où une faible dose de lsd est comparable à un chat domestique alors que de la mescaline serait comparée à un tibre, c’est une anecdote racontée de façon littéraire par un des auteurs repris dans le livre (Junger), pas par l’auteur du livre. Apparemment, tous les gens qui ont lu le billet à part Anthony ont compris que l’auteur du livre avait repris des textes de différents auteurs, sous forme d’anecdotes (ex, le chat) et de textes littéraires (ex, les explications concernant les trips, etc.).

    Je n’ai jamais dit que ce travail n’était pas sérieux, j’ai d’ailleurs envie de le lire.
    Je ne l’ai pas comparé à Las Vegas Parano, le titre du film est venu alors que nous parlions des démonstrations des effets des drogues hallucinogènes et des effets de paranos que les droguent pouvaient donner. Et Las Vegas Parano semble etre le film le plus réaliste en ce qui concerne la description des effets.

  9. 9. Le 19 juin 2005 à 21:03  par Moi

    C vraiment décevant de voir à quel point les gens ont la tête remplie de clichés quand il s’agit des expériences de narcotiques.
    Ce livre est un travail universitaire et pas un simple déballage de "trips" inutiles et consternant. Ce ne sont pas des anecdotes mais des oeuvres de la littérature mondiale. Anthony tu n’as pas compris grand chose me semble-t-il !

  10. 10. Le 20 juin 2005 à 7:35  par Soph

    Quelqu’un a dit que "anecdotes" était péjoratif ? Je n’ai pas de préjugé quant aux trips alors là rien à voir! Oui, il s’agit d’oeuvres littéraires, il me semble que je l’ai déjà dit plus d’une fois Mais je maintiens, ce n’est pas parce que je dis “anecdotes” que le côté “grande oeuvre magnifique et littéraire” a moins de goût! Ces artistes littéraires (et non je n’hyperbolise pas!) peuvent, eux aussi, dans tout leur art, raconter des trucs qu’ils ont vécu en prenant des drogues. Merde quoi, quand finira-t’on de mal interpréter tout ce que je dis! C’est un débat concernant la grandeur littéraire ou pour parler d’un bouquin qui a l’air intéressant?

  11. 11. Le 20 juin 2005 à 9:03  par vieilfrance

    Regarde les hommes politiques. Apartir du moment où tu as une image publique (la ton blog), tu t’expose a l’interpretation des autres … normal et inévitable.

  12. 12. Le 20 juin 2005 à 14:58  par Soph

    pourtant j’ai été claire dans le billet et dans les commentaires. Et puis, s’ils trouvent que "anecdotes" est péjoratif, c’est qu’ils sont paranos. C’est que des frustrés (na!) lol

  13. 13. Le 12 novembre 2006 à 18:50  par Spaceman

    Si vous voulez un livre expliquant de manière trés detaillé les effets du LSD/Mescaline/champi (ca fait a peu de chose près la meme chose) : lisez “Les portes de la perception” d’ Aldous HUXLEY. Ce livre a inspiré son nom au groupe “The Doors” pour l’anecdote. Ce n’est d’ailleurs qu’un essai d une soixantaine de page dc pas trop fatiguant ;).

Ajouter un commentaire