Non à l’Europe à 55%

C’est ce que veulent les Français… Et ils se sont fait passer un beau savon par Chirac, les petits Français.

Je ne me ferai pas d’amis Français aujourd’hui mais tant pis…

A coup de soupirs et de fronçages de sourcils, les Français ont eu droit à “Françaises, Français, vous avez voté non à l’Europe, on respecte, mais franchement ça fait chier tout le monde, à commencer par moi, qui vais devoir prendre votre défense devant Bruxelles alors que j’aurais personnellement préféré un oui, en plus, je vais devoir réorganiser mon gouvernement et ça aussi ça m’emmerde grave.” Pas content, le Chirac.

Pas contents non plus, les autres pays Européens qui se disent “Mais enfin, on n’a pas entendu dire que la France était l’un des pays fondateurs de l’Europe?” Hébé si, et il faut croire qu’il n’y a que quelques ménagères qui s’étaient levées un dimanche matin pour aller dire oui quand on a proposé de créer une “Union d’Etats”, parce que quand la grande majorité de la France se déplace pour voter (70% quand même!), ils votent à côté de la plaque. Ils votent comme ça parce qu’ils écoutent les deux seuls partis qui leur ont dit de dire “non parce que sinon c’est la porte ouverte à toutes les fenêtres” : Le Front National et le Parti Communiste Français. D’ici à avoir un Le Pen aux prochaines républicaines… enfin à ce niveau là, ce ne sera plus mon problème. Ils votent aussi “non” parce qu’ils ont reçu dans leur boîte aux lettres une brique d’articles et qu’ils n’ont pas eu envie de la lire, et ils se sont dit “Hou que c’est écrit petit, hou, méfiance, le gouvernement veut nous couler et nous embrouiller, hou que c’est flou tout ça, on va dire non, c’est plus simple si rien ne bouge”…

Déçues, la Belgique et l’Espagne, qui en attendaient un peu mieux de leure chère voisine… Mais voila, les choses sont comme ça. Effectivement, on respecte même si on trouve ça nul et régressif.

J’ai lu une phrase extrêmement bien écrite et pleine de vérité, qui résume bien le “pourquoi voter oui à l’Europe” sur Stanblog, je cite : “…en ce qui concerne la construction de l’Europe, nous sommes au milieu du gué, avec de l’eau jusqu’aux aisselles. Faire demi-tour est contre-productif : veut-on vraiment sortir de l’Europe ? Avancer est la moins mauvaise des solutions, pour faire une Europe qui fonctionne mieux. Retarder cette construction, c’est laisser le champ libre aux autres continents (Asie, Amérique) qui ont moins d’état d’âme que nous”

Egalement sur le sujet :

53 commentaires

53 commentaires


  1. 1. Le 2 juin 2005 à 23:08  par cbien

    Pas pour relancer le débat, juste un point de vue sur l’image du non qui a été donnée par les médias. Points de vue de personnes impliquée, pour une part subjectifs, pour une part factuels.

    http://www.acrimed.org/article20...

    Je crois que ça répond assez bien à l’idée que tu te fais du vote français, Soph. Je te gate :)

    (ça vaut le coup de lire qui sont les auteurs du texte avant de le lire pour bien faire la part des choses entre les opinions et les faits: voir en bas de page)

    Ca sera 3 minutes bien investies, c’est garanti :)

  2. 2. Le 3 juin 2005 à 8:28  par Soph

    Ah oui, suis gatée là. Bah je pense finalement que chacun a de bonnes raisons de penser oui ou de penser non. Que ce soit comme réelle conviction politique, comme moyen de montrer qu’on refuse le gouvernement français ou comme moyen de dire qu’on ne veut plus etre à la traine économiquement vis à vis des autres grandes puissances, chacun a le droit de penser ce qu’il veut et c’est bien que chacun ait le droit de l’exprimer.

    Chouette le texte. Perso, j’ai vu + de campagnes en faveur du oui.

  3. 3. Le 3 novembre 2006 à 13:13  par Tq8pNn7Siq

    ILtOBTdgYI exA8JiNYRX6Wc oaa5Nwj1m4APXo

Ajouter un commentaire