Bidouiller un serveur…

… dans un corps de grenouille morte. C’est l’insolite projet réalisé dans le cadre de “Experiment in Galvanism”. La grenouille est en suspension dans un liquide transparent, un cable ethernet lui sort du ventre et ses tripes sont remplacées par des petites bijoux (?) d’électronique (vous savez tous à quel point j’aime l’électronique…hum). Des impulsions sont envoyées dans la pauvre bestiole morte et…. elle bouge ses pattes.
Moi j’imagine le réalisateur de ce projet comme une espèce de geek post-adolescent-toujours-acnéique qui a été traumatisé par l’odeur de formol et les dissections de son cours de bio.

Note de Ced : les âmes sensibles éviteront de cliquer sur “Lire la suite” ;-)

  • Voir la bestiole qui bouge
  • Plus d’infos sur le site de ConceptLab
  • Mode d’emploi pour disséquer une grenouille et mettre en exergue son système nerveux, au cas où ça vous passerait par la tête de faire ce genre de truc, cliquer sur les petits ciseaux pour faire avancer les images (non Ced, je ne disais pas ça pour toi, pas de dissection de grenouille chez nous, désolée)
  • D’autres projets très…. particuliers du même bonhomme, dont notamment la création d’un robot intelligent dans un cancrelat géant, d’un autre cancrelat équipé d’une minicaméra sans fil, et d’un verre de terre bionique/golémique/galvanique
  • D’autres inventions et projets insolites sur le site d’AceArtInc. J’aime particulièrement “The Blanket Project” et “Very Nervous System”

PS. Je ne savais pas ce que voulait dire “golémique” et en fait ça vient de Golem : “Cet être mythique symbolise la matière qu’on anime de façon artificielle et qui peut devenir un danger pour son créateur”.
La légende dit que c’est le rabbi Elijah de Chelm qui aurait conçu un golem qu’il destinait à être son serviteur, mais celui-ci devint si grand et si menaçant que son créateur en prit peur. Sur son front était inscrit le mot qui lui aurait donné la vie : EMETH (vérité). Le rabbi effaça la lettre E afin qu’il ne reste plus que le mot : METH (mort). Le golem se transforma alors en un tas de terre mais parvint cependant à étouffer son créateur.

11 commentaires

11 commentaires


  1. 1. Le 1 juin 2005 à 13:53  par zehunter

    bah alors soph, t’es pas tres ouverte a la science moi je trouve! pov’ ced, et lui qui avait deja acheter des grenouille congele a l’hypermarche du coin pour te faire la surprise! :-D
    bah, je trouve ca bizar comme projet, mais bon, si ca les amusent, il font de mal a personne …

  2. 2. Le 1 juin 2005 à 14:00  par Soph

    lollll j’imagine très bien Ced rentrer ce soir en disant "deviiiine ce que j’ai dans mon sac"

  3. 3. Le 1 juin 2005 à 14:06  par zehunter

    @soph: tu vois t’es pas si retisente, tu t’y ai meme deja preparée en imaginant ca! :-D

    @ced: fonce, je crois qu’elle est ok ! :-P

  4. 4. Le 1 juin 2005 à 14:13  par Soph

    Je pense qu’il serait + dégouté que moi face à une grenouille à disséquer, en fait. Le sang et les bestioles mortes ça ne me fait rien (sauf les lapins, les phoques et les expériences sur les animaux vivants)
    Bon allez, je vais faire un pc dans une grenouille

    (nan je déconne)

  5. 5. Le 1 juin 2005 à 16:30  par herdo

    Ced ! A quand la console de jeu portable cachée dans une grenouille ;) ?

  6. 6. Le 1 juin 2005 à 19:16  par zehunter

    lol! bonne question de sir herbo! :-)

  7. 7. Le 11 juin 2005 à 17:21  par vieilfrance

    Je trouve ca un peu dégueulasse quand même… et la version homme c’est pour quand ?
    C’est surement bien pour la recherche et la motricité pour être appliqué plus tard aux andicapés moteurs mais bon ca reste quand même degueu a voir toute cette electronique dans un corps :s

  8. 8. Le 23 octobre 2005 à 22:08  par Rafall

    Non, je trouve ça plutot bien, mais faudrait passer aux souris ou des trucs du genre, dans de l’huile ça se conserve bien …

    Je cherchait justement sur la bionique en pratique, pour controler les muscles d’une souris, d’un rat, ou autre par l’electronique branchée sur les nerfs, ça serait bien, après même de le faire sur un furet controlé en wifi avec une webcam sur la tete et tt ^^

    Mais bon, voila, je ne trouve pas vraiment de doc sur les liasons nerveuses, par là, j’entends les signaux distinctifs entre les infos “cerveau -> muscle” et les infos “sens du touvher –> cerveau” pour pouvoir controler les mucles par un cable qui sort de sa queue “arrière” et bien fixé sur les os, mais en mlaintenant la bete en vie (je sais ou me procurer les anesthésiants :p ) pour la controler, mais la laisser manger, qu’elle vive et que comme les souris ou les rats, on puisse l’attrapper par sa “queue” qui serait renforcée mecaniquement.

    Je poste ce mess surtout pour vous demander de l’aide (si vous pouvez) et si vous êtes pas trop loins faire un projet plus ambitieux.

    Merci.

    PS: j’ai mis mon mail ( rafall2005@free.fr ).

  9. 9. Le 24 octobre 2005 à 9:10  par soph

    Perso je ne m’y connais pas assez pour tout ça. C’est ambitieux de vouloir tout controler… s’entrainer sur des animaux vivants, moi j’aurais du mal, il y a une question d’éthique… Maintenant on va me dire “ouais faut choisir entre l’éthique et l’avancée de la science…” Il faut trouver un juste milieu. Lorsqu’on me dira qu’il est possible d’aider des gens ayant des maladies neurologiques comme le LIS (locked in syndrom, les emmurés vivants, comme dans “le Scaphandre et le papillon”), grace à des souris vivantes bidouillées en bionique, je me dirai qu’on peut sacrifier quelques souris, mais si c’est juste pour passer des soirées à chipoter dans son garage pour son simple amusement, c’est un peu gros.

  10. 10. Le 24 octobre 2005 à 12:24  par Rafall

    Imagine le controle d’une loutre sans fil dans un batiment effondré pour aller vers les victimes, une loutre qui serait douée de l’intelligence humaine, puisqu’elle en est controlée, elle se faufile vers les victimes coincées et permettent d’etablir un lien audio video avec la victime, ou même, si on la maitrise bien, la loutre ammenne du sparadrap des desinfectants, et des compresses, soit elle soigne la victime (dur) soit elle lui apporte de quoi le faire, tu immagine, un gars qui perds bcp de sang et risue de mourir si on est pas assez rapide … on peut ainsi gagner du temps et une vie …

    Et puis, il y a bien entendu le contexte de l’espionnage, la souris controlée et qui as une caméra, un micro et qui envoies les données vers ton pc à distance … tu perds pas trop d’argent dans la realisation d’un robot sofistiqué qui se deplace comme pas deux et tt …

    Ensuite on peut les envoyer sur mars avec une reserve d’oxygene, de bouffe et elle saurait le gérer vu que c’est l’homme qui la gere depuis la terre …

    Immaginons maitenant qu’on pousse plus loin etqu’on les controle pour leurs mouvements minutieux et leur haute definition (la taille des pattes ou des griffes) on pourrait les utiliser pour des choses très minitieuses.

    Et encore, il y a l’aspect animal de compagnie, que tu peux lacher sans craindre de fuite ou d’accident, vu qu’il serait controlé par une IA sur ton PC en wifi, ou même par une manette, mais avec la manette, ça tombe dans la robotique et les voitures teleguidées ^^

    Encore un dernier : Pourquoi pas s’en servir sur les animaux marins à grande profondeur ? On n’en connais pas beaucoup sur les grands fonds, deux ou trois poissons dragons ( vous savez; ceux qui ont des sortes de moustaches lumineuses pour attirer leurs proies ) , les calmars geants ( une armée navale pour le gouvernement ? ^^ ) et c’est tout ce qu’on sait, le mode de vie, l’adaptation à la pression et tout le reste …

    Bon, c’est la plus directe applications, mais après, pleins de choses sont possibles, en immaginant un minimum .

    Tu as dit : ”__— Maintenant on va me dire “ouais faut choisir entre l’éthique et l’avancée de la science…” –__” Moi je ne vois pas ça comme ça, mais si il faut choisir directement, c’est la numero 2 que je choisis. En fait, mon point de vue est qu’il faut choisir entre se dire qu’il ne faut pas jouer avec la nature et chercher à savoir, moi c’est de la curiosité et non autre chose.

    PS: pas seulement les animaux, après quelqu’un qui ne peut ni voir, ni parler, ni entendre, ni bouger, etc … peut tout recuperer, faut y pense aussi .

  11. 11. Le 24 octobre 2005 à 21:30  par soph

    beh c’est ce que je disais, c’est ambitieux. Tant que c’est pour une “bonne cause”, ça vaut la peine d’essayer. En même temps, il faudrait que l’animal soit capable de bien vivre malgré qu’il est “adapté”, ne pas transformer des animaux en plantes qu’on anime juste quand on en a besoin. Sinon autant faire des robots, il y en a déjà de très “intelligents”

Ajouter un commentaire