Mais que se passe t’il en France ?

J’avais envie de pousser une gueulante aujourd’hui. Râler sur cette France qui semble sortir d’elle-même à la moindre décision de ses élus. Mais finalement je ne le ferai pas. Pas que ça ne me regarde pas, on est voisins tout de même. Je n’ai pas envie d’être traitée de raciste. Moi qui ai passé 20 années de ma vie à 200m de la frontière, je trouverais ça un peu fort. Et puis finalement, non aussi parce qu’ici, ce n’est pas un blog politique, je n’ai pas envie que ça le devienne, je n’ai pas envie d’avoir un “pic de visites” genre celui qu’on avait eu quand j’avais ralé sur le “non à 55%“. Des visites, on en a assez, et le problème avec les “pics de visites”, surtout ceux qui sont dus à un billet politique, c’est que ça amène une quantité infernale de trolls. On a l’immense chance d’être dans un blog où il fait bon vivre, où on ne s’accroche pas, où chacun respecte le point de vue de l’autre, où personne ne trolle, où personne ne parle en langage sms (merci à vous!)…

Vous me direz que c’est logique, on ne parle que de chose ultra matérialistes, alors à moins d’avoir un débat entre les pro-apple, les pro-pc, les pro-firefox et les pro-ie, les pro-nintendo et les pro-xbox, personne ne s’arrache les cheveux ici.

Rhaaaa ça me démange de râler quand même. J’adore les polémiques. Pas quand ça intervient sur le blog, mais j’adore les échanges, c’est quand même le gros principe de la communication, ne pas être d’accord. Si on dit amen à tout ce que je raconte, rien n’est constructif. Pareil si je dis amen à tout ce que j’entends. Je suis une râleuse compulsive. Ce serait plus simple si tout cela se passait en Belgique, au moins personne ne pourrait me traiter de raciste. Le truc c’est qu’en Belgique, le CPE a été accueilli à bras ouverts. On n’a brulé ni voiture, ni magasin. Il n’y a eu personne dans le coma. On n’a pas eu envie de faire tomber le gouvernement.

Il y a eu ce film “Rosetta”, des Frères Dardenne (Palme d’or en 99), qui parlait d’une jeune fille d’un milieu défavorisé qui en bavait pour s’en sortir. Il y a eu ensuite “Le plan Rosetta”, réponse du gouvernement au film. Le principe du Plan Rosetta ? Amener l’employeur à embaucher un certain pourcentage de jeunes de moins de 26 ans, contre quoi il reçoit des primes pour sa société. Evidemment, le moins de 26 ans est tenu de bien bosser, c’est pas parce qu’on a moins de 26 ans qu’on peut se permettre toutes les conneries. On bosse bien, c’est génial, on gagne des sous; on bosse mal, on est viré. Comme chez les grands. Du coup, le moins de 26 ans est aidé de multiples façons pour trouver un emploi, notamment par le forem (l’équivalent de l’ANPE) qui propose un tas de formations gratuites pour les chômeurs ou les moins de 26 ans qui voudraient se rediriger; le forem propose aussi du boostage à l’emploi, photocopies gratuites, aides pour faire un cv, une lettre de motivation, des séances d’informations, un tas de petites choses bien utiles quand on sort de l’école et qu’on n’a pas vraiment les moyens de se mettre à son compte, ni la maturité et l’expérience pour postuler en ayant l’air sûr de soi.

Bref, le Plan Rosetta, merci à lui, j’en ai profité. En sortant de l’école, j’étais donc graduée logopède (orthophoniste), je me suis dit “mais que faire de ce joli diplôme de merde?”. Sérieusement, la logopédie, je n’en pouvais plus. Un peu comme Ced qui a tellement dû dessiner pour l’école qu’il vomit le dessin maintenant, je vomissais la logopédie. Je vomissais ces petits débiles incapables de mettre deux mots l’un à côté de l’autre sans faire de faute. Je vomissais ces parents de petits débiles qui pensaient que j’allais faire des miracles, je vomissais les instituteurs qui étaient agressifs parce qu’ils se sentaient jugés, genre “ouais on dit que le prof fait mal son boulot alors la logopède rattrape le tir”, je vomissais le pms (psycho médico-social) qui pétait plus haut que son cul genre “une petite nouvelle, on va lui donner tous les cas dont on ne veut pas”. J’ai dû tomber sur des endroits de stage particulièrement puants parce que je suis dégoûtée du travail en école.

Donc en sortant de logo, diplôme en poche, je me suis octroyée quelques mois sabbatiques. Ca n’a pas plu à ma mère (évidemment), donc avec aides financières maternelles, j’ai loué un bureau, j’ai fait les démarches pour être agréée à l’INAMI (la mutuelle des mutuelles, qui rembourse les soins de santé, etc.), j’ai trouvé des patients et j’ai bossé. J’ai rééduqué des dysphasiques, des dyslexiques, des hyperkinétiques, etc, etc etc. Je ne les vomissais plus vraiment mais on ne peut pas dire que j’étais épanouie dans mon travail. C’est là que le sort a continué de s’acharner sur moi. J’ai trouvé une place en tant que logopède indépendante (genre le patron qui ne se mouille pas) dans une école. Argh. J’avais pas très envie, mais le but était que les finances suivent. Qui n’a jamais bossé pour gagner de l’argent, hein?

C’était dans un bled défavorisé près de Charleroi. J’ai pris en charge quelques bouts de chou métissés, café-au-lait et analphabètes et…… rien. Pas un sous. Des progrès oui (ouf) mais des sous, non. Je mettais mes attestations de soins dans leur journal de classe, avec en gros le prix à payer pour que le petit chou puisse s’intégrer dans une classe francophone, et rien. Le prix à payer, c’était entre 3 et 4 euros par séance. C’est comme ça chez les logopèdes, on est gentils, on fait les démarches pour être agréés dans les mutuelles, alors on demande le petit prix aux patients et on se noie dans la paperasse pour que la mutuelle nous paie le reste. Plutôt que de demander un gros prix et que les patients demandent le remboursement. Mais non, même 3 euros pour le bien-être scolaire du rejeton, pas moyen. Donc j’ai perdu beaucoup de sous en allant jusque Charleroi tous les jours (80km aller-retour), en achetant du matériel pédagogique, j’ai perdu beaucoup de temps en paperasserie….. tout ça pour…. vider mon compte en banque. Bref, après un an et demi de travail comme indépendante, j’ai attesté une faillite. Mes douloureux débuts professionnels. Les malheurs de Sophie.

6 mois de stage d’attente plus tard (donc pas encore touché un centime au chômage, donc à charge de ma mère, donc beaucoup d’engueulades), je rencontre Ced et là, tout de suite, je me remotive pour trouver un boulot parce que hein, ça fait plus sérieux. Ca fait moins larve. Donc je trouve effectivement un boulot dans un magasin. Comment j’ai eu ce boulot ? Grâce au Plan Rosetta bien sûr! Hébé oui! J’avais toute une situation administrativement chaotique à remettre sur pieds, et le forem m’a aidé. Merci à lui, merci au Plan Rosetta de m’avoir fait bénéficier d’aides diverses. Si je n’avais pas moins de 26 ans, je n’aurais pas eu toutes ces aides, je n’aurais pas eu le boulot et les choses ne se seraient pas aussi bien passées avec Ced parce que je n’aurais pas eu assez de sous pour aller le voir toutes les semaines à Bruxelles, il en aurait eu vite marre de de faire les kilomètres jusqu’au trou-de-cul du monde où je vivais, surtout pour une larve qui vit au crochet de sa mère, et si par miracle ça avait tenu malgré tout, on n’aura pas su prendre d’appart. Argh. On ne serait pas en train de construire notre maison (au fait, on va recevoir les plans définitifs ce soir, pour les soumettre à l’entrepreneur et connaitre son prix)

6 mois plus tard, le patron du magasin m’annonce qu’il aimerait changer mon contrat à temps plein en contrat à mi-temps pour diverses raisons. J’ai refusé et je suis partie. Sans conséquence.

Sortie de ce boulot, le stage d’attente étant terminé, j’ai pu bénéficier d’allocations de chômage. Mais Rosetta est toujours avec moi, j’ai toujours moins de 26 ans et je bénéficie donc toujours d’un tas d’aides, et celui qui voudra bien m’employer bénéficiera d’un tas de primes… Et c’est comme ça que je trouve en mai dernier le boulot où je suis toujours actuellement, et depuis quelques mois, à durée indéterminée, éducatrice-logopède chez les autistes. Mon rêve.

Maintenant, il faudrait m’expliquer en quelques mots ce qui ne plait pas aux français (et encore désolée que ça tombe sur les français, je le redis, je préfèrerais que ça se passe en Belgique) Ce qui chatouille à ce point les français pour qu’il y ait encore un tel tollé dans leurs villes. C’est le fait de pouvoir être viré sans préavis ? Parce que c’est valable aussi en sens inverse, j’ai bénéficié de ça et franchement, c’est de la balle! On ne perd pas de temps dans un boulot dont on sait qu’on n’y fera pas carrière. C’est quand même important, une carrière, on ne bosse pas uniquement pour gagner des sous, le boulot permet aussi de s’épanouir dans certains domaines, de faire connaissance avec des gens avec qui on a d’autres points communs que ce qu’on écoute comme musique ou la console de jeux qu’on préfère…. Lorsqu’on est licencié sans préavis, évidemment c’est une douche froide mais c’est aussi l’occasion de se remettre en question, on peut directement et sans conséquence se remettre à la recherche d’un autre emploi et on peut aussi profiter du nom d’une société supplémentaire sur le cv, ce qui n’est pas négligeable vu que les patrons recherchent généralement des candidats ayant beaucoup d’expériences. Et puis, le CPE ne veut pas dire que les patrons ne seront plus poursuivables lors de licenciements abusifs. La justice est là pour dire si un licenciement est fondé ou non.

Et puis merde, soyons un peu responsables, on n’est plus des enfants, si on passe du temps à aller à des entretiens d’embauche, si on s’investit un minimum pour avoir un boulot, si on essaie de trouver des avantages à ce boulot (histoire de ne pas se lever avec des pieds de plomb), autant jouer le jeu à fond et ne pas donner de raison de licenciement à un patron.

Je ne vois pas ce qui tracasse les français là dedans, le gouvernement cherche un moyen de diminuer le chômage chez les jeunes, c’est plutôt positif pour un pays où les jeunes brûlent des voitures.

Et puis bon. J’ai vu des manifestations très paisibles mais j’ai aussi vu des jeunes, casquette sur la tête et capuche sur la casquette, lancer je ne sais quoi sur la police. Ca m’étonnerait beaucoup que ceux-là aient une opinion politique très objective (ou une opinion politique tout court, d’ailleurs).

Je vais sans doute me faire incendier avec ce billet (incendier hihi, pas fait exprès), surtout qu’apparemment, je ne pense pas comme la plus grande partie des français. C’est normal, je vois les choses de l’extérieur. Et puis je me fais aussi avocat du diable un peu.

On va me dire que je suis raciste (je ne le suis pas) et que je ferais mieux de regarder les problèmes en Belgique. Beh oui, il y a des manifestations d’étudiants en Belgique aussi, parce que Marie-Dominique Simonet a décidé qqchose qui ne plait pas. Tant qu’il ne s’agit pas de bizutage, de bleusailles et de beuveries, certains étudiants ont ça de beau qu’ils trouvent à redire sur tout ce que le gouvernement propose. Je ne les mets pas tous dans le même panier.

Pour résumer ce qu’il se passe en Belgique, Marie-Dominique Simonet a décidé qu’on réduirait à 30% le quota d’étudiants étrangers qui veulent étudier en Belgique. Il faut bien que ça se limite, il y a un numerus closus dans la plupart des études, il y a des classes remplies de français et de luxembourgeois. En tout cas en logo c’était déjà comme ça quand j’étais aux études. Il y avait un examen d’entrée assez carabiné pour étudier l’orthophonie en France, donc on venait faire la logopédie en Belgique et au bout de trois ans, il n’y avait plus qu’à faire les quelques démarches administratives pour avoir l’équivalence. Si Marie-Dominique Simonet ne limite pas, il n’y aura bientôt plus que des français et des luxembourgeois dans les universités et les Hautes écoles belges. Il faut se rendre à l’évidence, ce serait un peu bête de ne sortir de nos école que des diplômés qui vont aller officier dans un autre pays. Là encore, j’ai un regard extérieur très objectif car je ne suis ni étrangère, ni aux études.

Enfin voila, petit coup de politique quand même, malgré que je n’aie pas envie de ça mais j’ai toujours beaucoup de mal à m’empêcher de donner mon avis. C’est pas que je n’ai pas envie de débat, mais j’aime quand les échanges sont constructifs et les choses sont telles dans la blogosphère actuellement que je sens d’ici venir du trollage en puissance genre “vou zavé un blog de merd lé zétudian on rézon 93 en forcccccc”

Mais c’est surtout un coup de gueule et un coup de blues par la même occasion parce que je trouve qu’il n’y a plus rien qui va. Je suis un peu triste pour les étudiants étrangers qui voudront venir en Belgique et qui trouveront porte close parce que c’est jamais agréable de trouver la porte close mais peut-être que les gouvernements étrangers devraient créer des études plus abordables. Je suis un peu triste pour la France qui doit se dépêtrer avec un gouvernement qu’elle ne peut pas piffer.

A mon avis, la vie dépend de la couleur des lunettes qu’on porte. On a la capacité de différencier le bien du mal mais je pense que le bonheur dépend de l’importance qu’on donne au bien et l’enseignement qu’on tire du mal.

(et bravo à ceux qui ont tout lu)

31 commentaires

31 commentaires


  1. 1. Le 24 mars 2006 à 11:14  par Ced

    L’Europe, le CPE, etc, comme d’hab, c’est une Xeme raison pour les français de montrer qu’ils sont contre leur gourvernement actuel.

  2. 2. Le 24 mars 2006 à 11:32  par zehunter

    je ne suisaps trop le CPE mais le gros probleme, et il se trouve aussi autours d’un texte de loi sur les droits d’auteur la fameuse DADVSI, c’est que tout est en force et qu’il n’y a rien de democratique dans la facon de faire du gouvernent, ajouter a ca une bonne idée criblé de petit rien qui vont mal et qui rend le texte plus nefaste de bon, et le tour est jouer…

  3. 3. Le 24 mars 2006 à 11:36  par marc

    “C’est le fait de pouvoir être viré sans préavis ?” Pendant 2ans, ça fait long et c’est génant. Tu veux être locataire ? J’espère que tu as des parents avec situation stable, parceque les agences n’aiment pas les CDD ou CDI pendant période d’essai (max 6mois). Sur Paris c’est même pire puisque certaines agences demandent des cautions pour des gens en CDI.

    “La justice est là pour dire si un licenciement est fondé ou non.” Si le patron décide de rompre le contrat, il n’a pas à ce justifier (pareil dans l’autre sens). Pendant 2ans, tu es sur un siège ejectable (qui peut être vu comme une liberté dans l’autre sens). Si tu regarde wikipedia par exemple (http://fr.wikipedia.org/wiki/Contrat_premi%C3%A8re_embauche#Jurisprudence ) tu verra qu’il n’est pas clair que quelqu’un qui se fait remercier puisse faire appel aux Prud’hommes.

    “autant jouer le jeu à fond et ne pas donner de raison de licenciement à un patron.” Obliger d’être pote avec le patron alors ? Mouai, bof. De base, il y a des personnes qui partent mal (syndicalistes ?).

    “Ca m’étonnerait beaucoup que ceux-là aient une opinion politique très objective (ou une opinion politique tout court, d’ailleurs).” c’est pas nouveau ça hélas

  4. 4. Le 24 mars 2006 à 11:47  par zazou

    je les lu entièrement. Intéressant un autre point de vue

  5. 5. Le 24 mars 2006 à 11:55  par damston

    Le problème des français, c’est qu’on les a habitué à des choix sociaux dignes du communisme mais sans leur dire. Du coup, dès qu’on leur parle de libéralisme, ils se braquent. Quand on tente de leur expliquer que ça va mal, ils se braquent. Quand le système tombe en ruine, ils se braquent. Bref, pas facile de faire quoi que ce soit pour changer les aquis en France :-(

  6. 6. Le 24 mars 2006 à 11:59  par Soph

    Argh j’aime pas quand on copicol ce que je diiiiis combien de fois je dois le répéter, merci je sais ce que j’ai écris, bon sang !

    Donc je ne ferai pas pareil. Concernant les 2 années pendant lesquelles, on peut être viré sans préavis, oui je sais c’est désagréable, c’est inconfortable, et ce n’est pas facile pour devenir locataire mais qui a dit que les choses devaient etre faciles? Concernant le licenciement, je persiste, personnellement, je ne supporterais pas qu’un patron me vire sans me dire pourquoi, c’est vrai qu’il n’est pas obligé de se justifier mais si cet enfoiré me répond “je n’ai pas à me justifier auprès de vous”, je l’attaque. Qu’on puisse attaquer ou pas, je m’en fiche, j’attaque quand même, je dis “j’aimerais avancer dans ma vie, j’aimerais savoir ce qui cloche, ce que j’ai fait de mal pour être viré de ce boulot, j’ai besoin de savoir ce qui ne va pas pour progresser” et hop, j’aurai un prodeo à ma botte (en tout cas, en Belgique). Ensuite, etre pote avec le patron, beh non, rien à voir. Quand on a (enfin) un boulot, le but est de le faire convenablement, quand même. On est quand même tenu de se lever le matin, de prendre le train ou la voiture, d’arriver au boulot et de passer sa journée à employer son temps, donc tant qu’à faire, autant bien le faire.

  7. 7. Le 24 mars 2006 à 12:07  par Knell

    55% des francais revent d etre fonctionnaires…. Voila … C est quand meme une belle preuve d ambition, non ? Quand au gouvernement, qui gouverne, il le fait, certe de facon peut etre un peu brutale, mais il assume ses decisions qu il prend au nom du bien commun. On peut ne pas etre d accord et le dire. Mais a ce rythme la , plus rien n avancera jamais et on crevera tous de staracisation…

    Le vrai probleme encore une fois, c est la manipulation des foules par differents courant s ( syndicaux ou politique ) qui cherchent a faire basculer le pouvoir a leur profit et non a faire avancer les problemes de societe. Tant que ce cercle vicieux ne serra pas brisé, rien ne bougera en France de facon fondamentale et seule les evolutions de la conjecture economique mondiale auront une influenece sur l amelioration sociale et economique de la France. ( ou les degradations…)

    On a mentis tres largement aux francais pendant des années, tout gouvernement confondus, en leur faisant mirroiter le BAC pour tt le monde, le plein emploi les 35 h etc, sans leur dire qu ils faudrait un jour qu ils bossent pour remplir les caisses de l etat. Moralite, toute une génération , bercé au son de l etat providence, ne comprend plus que, pour que cette providence la marche, encore faut il qu elle est des sous a depenser, sous provenant du travail des Francais….

    Finalement seule la demographie nous sortira de la, ( le papy boom ) et le gouvernement qui benificiera de cet etat de grace la, aura tot fait de baver sur les autres, sans jamais reconnaitre les avantages d une situation sur laquelle il ne peux rien….

  8. 8. Le 24 mars 2006 à 12:16  par Soph

    Knell quel pessimisme !

  9. 9. Le 24 mars 2006 à 12:35  par vieilfrance

    alala :) le CPE c’est vraiment un sujet fleuve et toujours trés enflammé :)

    Bref mon avis : le CPE c’est bien et c’est pas bien. Je m’explique, le gouvernement veux trouver un moyen pour faire plaisir aux patrons et aux employés, autrement dit un compromis et comme tout compromis, en voulant faire plaisir à tout le monde, on ne fait plaisir à personne.

    Les jeunes ralent, brulent, font desm anif, etc … ouais super, en même temps qu’est-ce qu’ils savent du monde du travail tout ces jeunes ? ca va rendre encore plus précaire leur situation ? oui et non : vaut-il mieux être au chomage parceque les patrons n’osent pas embaucher ou avoir un CPE ? pourquoi un patrons virerai qqn si il est bon ? En gros est-ce que c’est TOUT les jeunes qui ralent ou seulement les boulets qui ne rèvent que d’une chose c’est de trouver un bloulot de planqué, super bien payé avec pleins d’avantages et tout et tout ( en gros se faire pistonner dans l’administration, comme le dit knell les jeunes sont 55% à rever du fonctionnariat c’est hallucianant !)

    Oui bien sur on va dire que c’est un bon moyen pour les patrons de profiter des jeunes, on les utilisent à mort pendant 2 ans et hop on les vire juste avant la fin du CPE. Et ? je vois pas trop la différence avec un CDD (c’est le coté pas bien du CPE avec le licenciement sans motif)

    A noter aussi qu’à la fin du CPE, l’employé passe AUTOMATIQUEMENT en CDI, en gros c’est quand même moins précaire qu’un CDD merde ! si le gard il est motivé, si il sait ce qu’il vaut et ce qu’il est capable de faire je me demande même à quoi il sert ce CPE !

    En fait non il sert à une chose ou plutôt à une catéorie de gens , ceux qui n’ont pas de diplôme puisque ca permet à n’importe qui d’afficher les valeurs qui ne se voient pas sur un CV. Le patron ne prend pas trop de risque si ca se passe bien : bingo pour l’employé, si ca se passe mal ce n’est pas un boulet pour le patron.

    Dernier point, ce soulevement de masse c’est,comme le dit une nouvelle fois knell , une façon de montrer la puissance des syndicat face au gouvernement ( d’ailleurs on le vois encore avec la greve des transport d’ile de france mardi prochain).

    A force de ne pas travailler on en arrive à la situation d’aujourd’hui ou la france est un pays de glandeurs (bon j’exagere un peu), de raleurs alors qu’on a des tonnes d’avantages sociaux ! (qu’ils aillent aux USA ca leur fera les pieds !)

  10. 10. Le 24 mars 2006 à 12:40  par Soph

    woaw 8-o

  11. 11. Le 24 mars 2006 à 13:23  par Cédric (parenthèse)

    Je viens de lire attentivement ton billet, et je trouve ton argumentaire très intéressant.

    D’ici (de Belgique), on voit les choses différemments, bien sûr, puisqu’on est pas directement concerné. Je n’ai pas lu les commentaires, mais je pense que si ça ne se passe pas bien en France, c’est peut-être à cause d’un malaise général au niveau de leur politique.

    Sujet à part, j’ai bien aimé lire ton petit parcours estudiantin :)

    Bonne journée

  12. 12. Le 24 mars 2006 à 13:29  par Soph

    Effectivement. :-/ Je me dis parfois que le même CPE présenté différemment et par quelqu’un d’autre serait mieux accepté.

  13. 13. Le 24 mars 2006 à 14:02  par marc

    “Ensuite, etre pote avec le patron, beh non, rien à voir. faire, autant bien le faire.” : il existe plusieurs type de licenciement. Là tu ne parle que de celui qui a un lien avec un employé précis. Tu peux te faire virer pour plein d’autre raisons (“raison économique”) qui sont plus délicates à justifier (“mon entreprise va mal, il faut que je vire sinon je coule” …)

    “même moins précaire qu’un CDD merde” non. Pour qu’un employeur rompe un CDD, il faut que l’employé ait fait une faute grave ou lourde, il est donc assuré s’il fait bien son travail d’arriver à la fin de son contrat. Si le contrat est rompu unilatéralement, celui qui rompt a plus d’emmerde qu’en gardant le contrat (employeur qui doit payer le reste du contrat par exemple). Le CPE non, c’est d’ailleurs un point qui interesse certains parcequ “un jeune sous pression travaille mieux”

  14. 14. Le 24 mars 2006 à 14:19  par Elfe

    Lorsque l’on parle de politique en France, le constat est impressionnant. Personne ne se sent représenté par les mouvements poilitiques français. De droite ou de gauche (et d’ailleurs), ils ne font que se relancer la baballe depuis 30 ans (“c’est toi qui à merdé !” ” Non c’est toi !” “de toute façon nous on est meilleur !” “même pas vrai”, etc, etc…). Ce qui fait qu’aujourd’hui, très peu de français se reconnaissent dans la classe politique. Ils ont perdu toute crédibilité ; comment vouloir à partir de cela, faire passer un quelconque message, une idée, si elle est à chaque fois critiquée, mise à mal, ses défaut mis en avant ? De plus, la manière n’y est pas. Les étudiants et lycéens, qu’ils soient dans leur droit ou pas, ne savent pas s’y prendre et suivent des syndicats sans trop savoir pourquoi.

    C’est presque une lutte de désinformation. Certes le CPE et le CNE sont criticables et peuvent nécessiter des améliorations, mais ce que personne ne comprend, c’est qu’il n’y aura jamais d’acceptation de quoi que ce soit tant que cette fameuse “classe” politique française ne se mettra pas au niveau de sa population. J’entend par là, arrêter de se la raconter (“moi je passe tout au karsher” “non, je ne bougerai pas de mes positions” “de toute façon c’est de la faute aux autres” et j’en passe) et de se sentir supérieur à cette fameuse “france d’en bas”.

    Je ne m’attarderai pas sur les images que tout le monde a vu. Ces $#/%=&! de casseurs qui tabassent et pillent pour le fun et parce-qu’ils sont nombreux et incontrôlables (je préconise le tir à balles en caoutchouc et tout le monde au frais + amendes aux parents ; mais ça n’engage que moi :) ). C’est un véritable souci en France, aucune manifestation ne se déroule sans bris de glace, d’aggression ou de heurts avec les Compagnies Repressives Sanguinaires. C’est un fait, et malheureusement ça fausse tout l’ensemble. Les politiques sont discrédités car ils ne sont plus représentatifs, et le “peuple” est lui aussi incompri car ce n’est qu’une masse de gens qui ne savent pas quoi faire de leurs journée, ce sont des râleurs nés qui trainent dans leur sillage, tel des corbeaux, des nuées de sauterelles (je reprends la métaphore qui m’a plu) énervées assoifées de castagne.

    Bref, tout ça pour dire qu’à chaque conflit (Europe, Constitution, grève générale, réforme, CPE, etc…) le problème est très complexe à analyser. Les français sont des râleurs (tout le monde est au courant), mais parfois la contestation est légitime car les gens dans la rue ne sont plus représentés par leur classe politique… Pour moi le malaise vient de là, il y a une fracture et personne ne se comprend, le langage n’est plus le même et l’on se sépare en disant tout bas : “ah je l’ai bien niqué ce gros con, ça lui apprendra…”.

  15. 15. Le 24 mars 2006 à 14:20  par Ced

    marc, c’est toi ? :-)

  16. 16. Le 24 mars 2006 à 14:36  par Blaise

    Je suis un gros faignant, j’ai pas tout lu mais bon.. Et nous on à bien le PFI ça aussi c’est une belle saloperie mais au moins ça donne du boulot. Et pourtant le PFI ca te donne 1 an de boulot avec la moitié sur laquelle tu ne peux pas espèrer avoir de congés; Alors que le CPE c’est quand même de sconditiosn de boulot normales avec juste une ‘obligation’ de bien bosser sans quoi le patron te met dehors.. et quoi il faudrais avoir du travail ou l’on peux faire ce que l’on veux maintenant. De toutes façons, il y à toujours de quoi râler sur tout mais c’est pas une raison poyr faire de sgrèves et tout casser.

  17. 17. Le 24 mars 2006 à 14:37  par Soph

    Ca offre des primes d’embaucher qqun avec le CPE, ce serait le dernier des cons s’il virait ce CPE pour des raisons économiques.

  18. 18. Le 24 mars 2006 à 15:14  par marc

    Justement, pas besoin de sortir les “raison économique” pour remercier un employé, pendant 2ans il suffit qu’il lui dise au revoir, et 11 jours plus tard il est dehors. Concernant l”éxonération, effectivement, s’il prend un chomeur de plus de 6mois <26ans, il ne paye pas de charges patronales pendant 3ans, mais je vois pas en quoi ça va le pousser à garder le gars après ces 2ans, ça lui couterait moins de reprendre un nouveau CPE (puisque justement, il n’existe pas de limite pour l’employeur d’enchainer des CPE sur un même poste).

    Je suis d’accord de dire que dans le tas des gens qui râlent, bcp se servent de ça comme excuse (contre le gouvernement, parcequ’ils sont français, etc), mais avant d’avancer des raisonnements tranchés, il serait bon de se renseigner un peu plus loin que ce qui se dit dans un seul pays/journal/site/etc.

    Je retourne dans mon trou :)

    (Ced: oui)

  19. 19. Le 24 mars 2006 à 15:20  par Ced

    Waw marc est revenu ^-^

  20. 20. Le 24 mars 2006 à 15:53  par Soph

    Me disait bien que cette façon de raler ne m’était pas inconnue lol S’il n’y avait eu que des réactions de “petits belges” qui n’y connaissent rien en politique française et qui n’écoutent que le premier son de cloche, je serais d’accord avec toi, Marc. Mais remarque qu’il y a également des français qui sont de l’avis que les étudiants, sur ce coup-là, réagissent de façon disproportionnée et se conduisent en enfants gâtés.

  21. 21. Le 24 mars 2006 à 16:03  par marc

    Comme toujours dans ce genre de débats, on entend tous les sons de cloches. Il faut juste éviter les solutions faciles du genre “les français râlent sans réflechir”, “le CPE c’est la fin du monde en France”, etc etc. Si tu lis des trucs genre “l’express” tu aura une vision différente de ce qui est présenté dans “l’humanité”, comme toujours. Et comme toujours, tu as des débordements débiles (comme http://web.mac.com/a.renaud/iWeb/Site/antiblocage.html…).

    C’était juste pour balancer un peu les propos “les français, ce sont tous des enfants gatés pourris qui manifestent dès que le printemps revient”

  22. 22. Le 24 mars 2006 à 16:20  par Soph

    Ce serait possible de discuter là dessus encore longtemps. A partir du moment où il y a toujours du bon et du mauvais dans une décision, il y aura toujours des gens qui mettront le bon en valeur et d’autres qui mettront le mauvais en valeur. Chacun sa vision des choses, c’est comme le verre à moitié vide ou à moitié rempli. Et je n’ai jamais dit que les français ralent sans réfléchir.

  23. 23. Le 25 mars 2006 à 0:45  par Oz

    Moui… Personnellement, je me garde autant que possible de donner mon avis sur le CPE étant donné que je suis peu renseignée (j’en entends parler aux JT) et possiblement mal renseignée (je me méfie de ce que je peux entendre). Je ne fais pas l’effort de me renseigner parce que je veux être fonctionnaire. Hé oui ! Une française qui veut être fonctionnaire, comme c’est original ! Ahahah !

    En fait, ce n’est pas être fonctionnaire que je veux, juste prof des écoles. Et j’ai envie de faire mon futur boulot consciencieusement, comme beaucoup.

    Ce n’est pas parce qu’on est fonctionnaire qu’on est un glandeur.

    Ce n’est pas parce qu’on manifeste (beaucoup) qu’on n’est qu’un râleur.

    Ce n’est pas parce qu’il y a une infime minorité de vandales qui n’ont en fait rien à voir avec les manifs qu’il faut en oublier ou minorer les vrais manifestants.

    Voilà, la française que je suis s’est permis de… râler. :)

  24. 24. Le 25 mars 2006 à 0:48  par Oz

    Rien à voir mais j’adore avoir des points de vue extérieurs sur la société française, je trouve ça très enrichissant. Encore, encore !

  25. 25. Le 25 mars 2006 à 8:44  par AJC Carnelov

    Mon premier commentaire a buggé alors je recommence…

    Pour voir le point de vue d’un économiste de comptoir sur le CPE va voir ici : http://polsoc.over-blog.com/article-2173390.html C’est basique, vulgarisé et expliqué en détail. Justement pour que tout le monde puisse comprendre. ^_^ C’est mon autre blog, politique celui-ci. :op

    Pour cette contestation, comparable au refus du TCE, je pense au contraire qu’on a de la chance que notre peuple soit aussi “sensible” et n’hésite pas à descendre dans la rue au moindre problème. Cela répond même très bien au refus d’écoute et de dialogue premier du gouvernement. (Les mots de Villepin sur les premières manifestations, il y a plus d’un mois, devraient être ressortis en comparaison de ce qui est dit actuellement : “nous désirons le dialogue”… Mouais… seulement lorsque cela peut leur coûter les prochaines élections.)

    Les gens rejettent de plus en plus le libre-échange, qui nivelle pas le bas les salaires et les conditions de travail. Et c’est tant mieux. A noter également que les Français n’ont pas rejeté l’UE, ils ont rejeté UNE UE, qui était plus libre-échangiste que jamais. Ils ont également rejeté en partie les mensonges des gouvernants (“Mais non, une UE plus libérale ne fera pas perdre d’emplois à la France !”.), l’hypocrisie des média et politichiens dominants, et la dynamique libre-échangiste actuelle.

    Parce que oui, le libre-échange et le libéralisme économique c’est très bien pour le PIB, pour les grosses sociétés et gouvernements… mais au final, pour l’individu, avouons que ça craint.

    Aucun politchien, analyste, scientifique, “spécialiste”, média n’arrive à présenter un futur heureux pour nos futures générations. Ils présentent un futur guerrier, où la concurrence ne se fera pas entre les différents salariés d’une ville ou région, mais au niveau mondial. Ils présentent pour la première fois une absence totale de projet national, d’idéologie rassemblant une grande partie de la population, d’idéaux prêts à donner de l’espoir.

    Ces manifestations, tout comme le rejet du TCE, c’est avant tout un vote de désespoir : on a pas nécessairement quelque chose à proposer, mais on ne veut pas d’un futur aussi sombre alors que nous sommes l’un des pays les plus puissants du monde, aussi riche, avec une production présentant une telle valeur ajoutée, des infrastructures développées, un système social qui était autrefois un modèle, un système politique démocratique, etc.

    On a les moyens de faire bien mieux que ça : “désolé mais on maîtrise pas la conjoncture internationale… alors il va falloir être plus concurrentiel, les enfants”.

    Comment veux-tu que les gens réagissent ?

    On les consulte, ils refusent une telle voie. On ne les consulte pas, ils descendent dans la rue.

    Cela devrait tout de même t’éclairer non pas sur le côté “gueulard” des Français (Qui est une bonne chose à mon avis…), mais plutôt sur leur absence d’espoir, leur méfiance des politichiens et du système libéral, etc.

    Pense que c’est la première fois que l’on présente une telle absence d’espoir pour le futur. Aucun leader, aucun idéologue, aucun artiste, aucun politichien qui ne montre une voie “agréable” pour la prochaine génération. Apparemment tu es sortie d’affaire, toi, mais pense aux millions de jeunes à qui on explique tout simplement qu’ils vont entrer au conflit avec 6 milliards d’individus, et qu’il va falloir se battre, être concurrentiel, que l’économie et les grosses sociétés doit supplanter la politique et le social, etc.

    On est dans un climat de morosité et de cynisme. Il n’y a même plus d’optimiste, sauf lorsqu’ils font parti des classes les plus aisées.

    Bref.

    Bon, sinon…

    Félicitation pour les plans de ta future baraque ! ^_^

    Actuellement je galère pas mal mais je suis toujours content de savoir que des petits couples ont des projets comme ça. Quant l’Amour et la lecture vont, tout va !

    C’est ce que je me dis actuellement, alors que je cherche un job saisonnier (Que je trouverai sûrement jamais, vu la période durant laquelle je pourrais bosser… réduire de plus d’un mois en raison du blocus.), que j’ai plus un rond, que mes réserves de bouffe se réduisent peu à peu et qu’au final mon ptit dej’ c’est un thé, des clopes et un yahourt. :oD

    Je peux lire, je peux aimer. C’est le plus important. ^_^

    Allez, gros bizous à vous deux, et bonne chance surtout ! AJC Carnelov

  26. 26. Le 25 mars 2006 à 8:46  par AJC Carnelov

    (suite) Aucun politchien, analyste, scientifique, “spécialiste”, média n’arrive à présenter un futur heureux pour nos futures générations. Ils présentent un futur guerrier, où la concurrence ne se fera pas entre les différents salariés d’une ville ou région, mais au niveau mondial. Ils présentent pour la première fois une absence totale de projet national, d’idéologie rassemblant une grande partie de la population, d’idéaux prêts à donner de l’espoir.

    Ces manifestations, tout comme le rejet du TCE, c’est avant tout un vote de désespoir : on a pas nécessairement quelque chose à proposer, mais on ne veut pas d’un futur aussi sombre alors que nous sommes l’un des pays les plus puissants du monde, aussi riche, avec une production présentant une telle valeur ajoutée, des infrastructures développées, un système social qui était autrefois un modèle, un système politique démocratique, etc.

    On a les moyens de faire bien mieux que ça : “désolé mais on maîtrise pas la conjoncture internationale… alors il va falloir être plus concurrentiel, les enfants”.

    Comment veux-tu que les gens réagissent ?

    On les consulte, ils refusent une telle voie. On ne les consulte pas, ils descendent dans la rue.

    Cela devrait tout de même t’éclairer non pas sur le côté “gueulard” des Français (Qui est une bonne chose à mon avis…), mais plutôt sur leur absence d’espoir, leur méfiance des politichiens et du système libéral, etc.

    Pense que c’est la première fois que l’on présente une telle absence d’espoir pour le futur. Aucun leader, aucun idéologue, aucun artiste, aucun politichien qui ne montre une voie “agréable” pour la prochaine génération. Apparemment tu es sortie d’affaire, toi, mais pense aux millions de jeunes à qui on explique tout simplement qu’ils vont entrer au conflit avec 6 milliards d’individus, et qu’il va falloir se battre, être concurrentiel, que l’économie et les grosses sociétés doit supplanter la politique et le social, etc.

    On est dans un climat de morosité et de cynisme. Il n’y a même plus d’optimiste, sauf lorsqu’ils font parti des classes les plus aisées.

    Bref.

    Bon, sinon…

    Félicitation pour les plans de ta future baraque ! ^_^

    Actuellement je galère pas mal mais je suis toujours content de savoir que des petits couples ont des projets comme ça. Quant l’Amour et la lecture vont, tout va !

    C’est ce que je me dis actuellement, alors que je cherche un job saisonnier (Que je trouverai sûrement jamais, vu la période durant laquelle je pourrais bosser… réduire de plus d’un mois en raison du blocus.), que j’ai plus un rond, que mes réserves de bouffe se réduisent peu à peu et qu’au final mon ptit dej’ c’est un thé, des clopes et un yahourt. :oD

    Je peux lire, je peux aimer. C’est le plus important. ^_^

    Allez, gros bizous à vous deux, et bonne chance surtout ! AJC Carnelov

  27. 27. Le 27 mars 2006 à 10:13  par Karma-blog

    le CPE, ou l’art de créer du trafic

    D’une part, comme beaucoup de français, je pense que ce nouveau contrat n’apporte rien de nouveau si ce n’est une précarité (pour utiliser le mot à la mode) injuste et injustifié sur les jeune de notre pays, c’est vrai ca, pourquoi les jeunes…

  28. 28. Le 27 mars 2006 à 11:31  par zehunter

    je trouve trop facile de dire “ca gueule sans rien savoir” ou tout autre generalité qui cherche plus a banaliser les chose qu’a etre constructif sur le probleme soulever…

    l’idée du CPE est bonne, la mise en contract avec plsu d’obligation pour le patron de suivre le jeune, le forme et tout ca c’est bien… masi il on pas reinventé la roue, les stage et autre contrat d’apprendissage existent deja…

    par contre un contract ou tu peux virer sans explication qui tu veux, pour le remplacer, moi je dit d’un ca va pas aider le chomage, et de deux le gouverneemnt a trouver LA solution pour faire couler toutes les boites d’interim de france! bah oui faut etre logique, je serais patron, friand ou non des benefice, je chercherais surtout la facilite dans la gestion de mon entreprise! avant on employais pour 15jours ou 3 semaine en passant par une boite d’interim…

    a present on peux FAIRE CROIRE qu’on veux embaucher, proposer un CPE qui deviendra un CDI si et seulement si on TRAVAIL BIEN… et dire au gars au bout des 2 ou 3 semaines, desolé mais tu corresponds pas a ce qu’on cherche (vous avez vu, j’imagine meme le patron donner une ‘excuse’ alors que c’est meme pas obligatoire…) => resultat? encore plus de chomeur potentiel…

    moi pour le moment je m’en fou j’ai plus de 26 ans et j’ai un CDI, mais franchement a par le rprincipe dans la pratique le CPE estla PORTE OUVERTE de toutes les fraudes autrefois reprimendé par les prud homme… j’attends de voir un jour qu’un proces commence pour harcelement sexuel sur l’objet d’un CPE …. (“tu veux pas que je te vire, alors suce moi!” …) oui je sais…ca fait bizar mais donner moins une raison pour que ca ne se passent pas comme ca? le patron est un gars bien? surement, un fois qu’il a regle ces soucis de benefice et autre moyen de gagner plus…

    je pense que le francais est raleur, mais est-ce un mal? si vous n’est pas content d’un produit acheter, d’une remarque qu’on vous fait, vous la fermé voir vous dites merci? moi non!!! d’ailleurs je pense que le francais est raleur au meme titre que beaucoup de population me semble desavoué et “perdante” dans sa facon de pensé… chacun se suffit du peu qu’il veux, ou de plus si il le souhaite :-)

  29. 29. Le 27 mars 2006 à 22:11  par vanch'

    Merci Soph et Ced. Cela fait du bien d’entendre une parole rafraichissante venue de pas si loin que ça.

  30. 30. Le 28 mars 2006 à 0:04  par Chez Ouam!

    S’informer sur le CPE

    Qui n’a pas encore entendu parl?u CPE (Contrat Nouvel Embauche), contrat pr? pour aider les jeunes ?cqu?r une premi? exp?ence profesionnelle. Ca parle par ici, ca parle par la mais est-ce qu’on sais lire un code de loi ? Pour moi…

  31. 31. Le 30 mars 2006 à 14:06  par Ced

Ajouter un commentaire