Entendre un oiseau dans les embouteillages

C’est la métaphore qu’a utilisé mon gynéco pour parler des mouvements d’Elliott au milieu de mon stress. Impossibles à sentir tant que je ne fais pas revenir le calme. J’ai un gynécologue poète. Trop de la balle.

Hier je lui ai téléphoné à la première heure. J’avais eu des saignements pendant la nuit et un peu la veille, j’avais mal au ventre, pas mal de contractions et surtout je ne sentais plus les mouvements d’Elliott depuis près d’une semaine. La dernière fois que je les avais senti avec certitude, c’était mercredi passé, au matin. Pour me tranquilliser, il a su me prendre sur la fin de son temps de midi. Quand je dis qu’il est génial… S’il n’avait pas su, j’aurais été aux urgences mais c’est quand même plus rassurant d’être avec son gynéco officiel…

Il a ausculté mon col qui est toujours mou et qui ne va pas se raffermir. Apparemment, un col, ça ne se raffermit pas, il faut juste éviter que ça empire pour qu’il soit toujours assez costaud pour porter Elliott quand il sera plus lourd. Ca pourrait empirer à cause des contractions douloureuses. Les multiples contractions que je sens sont appellée « Braxton-Hicks », ne sont pas douloureuses et n’ont pas d’effet sur le col. Celles qui ont un effet sur le col donnent les douleurs typiques des règles; on peut en ressentir quelques unes chaque jour mais il ne faut pas qu’elles soient trop nombreuses ni trop intenses. Un soucis de moins, parce que j’ai très peu de contractions douloureuses.

Il m’a aussi fait une échographie pour voir si tout va bien dans mon ventre. Elliott était tout calme, il gigotait doucement, bougeait ses bras, approchait une main de son visage. J’ai pu le regarder un bon moment, le gynéco a pris son temps. Je l’ai vu téter et j’étais super émue! A un moment, il a même tiré la langue. En fait il régurgitait! Il m’a donné la photo de quand Elliott tétait.. On ne voit pas très bien (sa tête de profil, lèvres vers la droite) mais j’aime bien me dire que c’est le moment où je l’ai vu téter.

Elliott va bien et bouge normalement, mais je ne suis pas assez à l’écoute pour le sentir. Je suis trop stressée, voire même angoissée, je me focalise sur les petites choses qui ne vont pas parfaitement comme je voudrais qu’elles aillent et ça rogne sur tout ce qui va bien. J’ai un bébé en bonne santé mais j’ai un col mou et au lieu de me concentrer sur mon bébé en bonne santé, je pense à ce foutu col mou, aux conséquences qu’il pourrait y avoir si Elliott est trop prématuré. Je serais malade de ne pas pouvoir l’avoir près de moi tout de suite, de devoir le laisser en couveuse parmi ces autres bébés trop petits. Je ne supporterais pas de le voir avec un respirateur, branché à plein de machines qui jouent le rôle que je n’aurai pas su jouer à fond. Voila, rien qu’à l’écrire et je sens une contraction! Je suis la reine des somatisations.

J’ai beau me raisonner, écouter les conseils, me dire que la peur n’évite pas le danger (elle permet quand même de s’y préparer), c’est malgré moi. Je suis une angoissée.

Le gynéco m’a dit de prendre rendez-vous avec une kiné qu’il connait bien et avec qui il travaille souvent pour des séances individuelles de préparation psychologique à l’accouchement. C’est un mix entre la kiné et la sophrologie. Ca ne peut pas me faire de tort, ça va m’apprendre à respirer, écouter mon corps. Je lisais que ça diminue considérablement le nombre de demandes de péridurale ainsi que la souffrance du bébé pendant la naissance. J’aimerais bien être capable de gérer ma douleur avec la respiration, ce serait une fameuse victoire sur pas mal de choses! Je commence les séances mardi prochain, il y en a 9 qui sont prévues mais je ne sais pas à quel rythme ça va. Il me reste 4 mois de grossesse donc deux séances par mois et j’arriverai à la fin de la grossesse.

Il m’a dit aussi de me renseigner pour la consultation accoucheuses. C’est une séance pendant laquelle on visite la maternité, on rempli son dossier, et on parle avec les sage femmes pour définir et visualiser comment se déroulera l’accouchement. Péri ou pas? Dans l’eau ou pas? (brrr non, pas dans l’eau pour moi!). Ca aussi, c’est dans le but de me déstresser, de rendre tout ça de plus en plus concret. C’est prévu pour le 10 juin.

Entre temps, mon GG (Gynéco Génial) m’a dit qu’on s’en fout des kilos qu’on prend, on s’en fout de la rétention d’eau, on s’en fout des petites choses qui ne vont pas dans la vie quotidienne, on relativise, on déstresse et on écoute les oiseaux…

commentaires

7 commentaires


  1. 1. Le 30 avril 2008 à 23:23  par Cindy

    Coucou ! Je suis ton blog depuis peu et j’hallucine sur le nombre de similitudes que l’on a. :-) Bon on ne doit pas être les seules lol mais depuis le début de ta grossesse, j’ai pratiquement eu les mêmes choses. Les pertes etc…
    J’avais flashé sur le prénom Elliott mais pas mon homme. Et maintenant qu’on a choisi et apprécié un autre prénom, voilà qu’il me dit comme si de rien était, qu’il aime assez bien Elliott lol. M’enfin c’est pas grave. On en aime un autre tenu secret. :-)

    Et alors niveau angoisses, bienvenue au club. J’en suis à 32SA donc pas pareil que toi mais j’ai des contractions depuis ton stade je pense. Et pourtant, comme toi, je reste sage pendant mes journées. A n’y rien comprendre ! Peut être que l’on a ce que l’on appelle un utérus contractile ?

    Quoiqu’il en soit, une sage-femme m’a trouvé un col mou et elle a senti la tête de bébé bas. Je vois mon gygy’ la semaine prochaine donc j’attends d’en savoir plus mais comme toi je suis angoissée comme pas possible. Au point que du jour au lendemain, je n’ai plus bougé de mon canapé par trouille. Seulement à force de ne plus bouger, non seulement l’extérieur manque mais dès que je faisais quelque chose, paf une contraction. Les muscles se déshabituent comme on dit.

    J’ai revu une autre sage-femme qui ne m’a pas examinée mais m’a beaucoup apaisée en m’encourageant à reprendre doucement une vie « normale ». Alors j’y vais doucement en attendant mon rendez-vous gygy’.

    En tous cas, c’est super que tu aies un gygy’ à l’écoute et tout. Le mien est sympa mais j’ai remarqué que le corps médical a du mal parfois à répondre à nos questions et c’est frustrant de ne pas savoir. Je pense que chaque grossesse est unique de toutes façons.

    Moi une de mes trouilles c’est d’être hospitalisée. Rester allongée ou moins faire de choses oui mais pas à l’hôpital argh !!!

    Bref je te souhaite plein de courage, essaies de te relaxer un max’ même si c’est facile à dire et aies confiance en ton corps et en ton petit bonhomme. Les cours sont une bonne idée sinon tu as l’homéopathie ou autre pour te relaxer ? Je ne sais pas si ça marche mais j’y pense perso’.

  2. 2. Le 1 mai 2008 à 7:34  par soph

    J’ai lu que l’acupunture peut faire des miracles… L’homéopathie,j’y crois, je me soigne souvent avec ça mais je n’y crois pas suffisamment pour lui confier ma santé pendant la grossesse… Ceci dit, la grossesse n’est pas une maladie, tant qu’il est possible d’attendre le terme en s’accoutumant des petits tracas…

    32 semaines, dis donc, c’est pour bientot! Tu as le col mou aussi… J’ai déjà remarqué que si je bougeais moins la journée, j’avais une contraction au moindre mouvement, mais je n’avais jamais fait le lien avec les muscles qui perdent l’habitude de bouger. De toutes façons, il y a toujours bien un peu de rangement ou un coup de balai à mettre… Je ne savais pas non plus qu’il existe des « uterus contractiles », donc nous ne sommes pas toutes pareilles devant la grossesse… humhum…
    En tout cas ça me rassure de voir que tu tiens encore maintenant et que tu as des contractions depuis 10 semaines! Ma crainte est d’avoir une ouverture quand Elliott sera plus lourd et d’être à un moment trop tardif pour faire un cerclage.
    Un truc qui devrait te rassurer: je lisais (je lis beaucoup) que les femmes qui ont beaucoup de contractions pendant la grossesse ont un accouchement plus facile… Boh ça vaut ce que ça vaut, j’ai lu ça dans un forum… Si ça pouvait être vrai alors nos bonshommes passeraient comme une lettre à la poste!

    Vivement la semaine prochaine pour ton rendez-vous chez le gynéco! Les deux derniers mois c’est tous les 15 jours, non?

    Ma grosse phobie c’est une rupture de la poche des eaux en ce moment. Je ne savais pas que ça pouvait arriver avant le terme (mais je ne savais rien de rien sur la grossesse!) et dans le forum où je vais habituellement, c’est arrivé à une femme qui était à 18 sa. Evidemment son bébé n’a pas survécu (j’ai vu qu’aux Etats Unis, il y avait de l’acharnement thérapeutique à partir de 21 sa!). je crois que je ne m’en remettrais pas. Enfin c’est égoïste de ma part, elle a vécu un drame et je stresse pour ma petite personne… mais bon je suis tombée de haut, je ne pensais vraiment pas que c’était possible si tôt! Puis comme j’ai bcp de pertes et qu’elles sont parfois assez liquides, ça me laisse des dizaines d’occasions de stresser.

    J’aimerais bien te dire de ne pas angoisser mais je sais tellement bien ce que c’est! Il n’y a qu’une visite chez le gynéco qui peut nous tranquilliser… Alors beh… beaucoup de courage, plus qu’une semaine à tenir, prends ton mal en patience et ne fais pas trop d’effort…

    Tiens pour l’hopital je ne suis pas du tout comme toi, je me dis que ce sera l’occasion d’être entourée 24h/24 de gens qui savent ce qu’ils font et qu’au moindre problème je serai prise en charge. Ca me rassure vachement d’être dans un hopital! Puis ce sera l’occasion de me reposer à fond.

    Courage pour la fin de ta grossesse et bienvenue au petit bonhomme! Tu viendras dire son nom après ? :p

  3. 3. Le 2 mai 2008 à 17:42  par Cindy

    Oui pas de soucis pour le prénom ! :-)

    C’est dingue car à ton stade j’avais exactement la même peur ! Rupture de la poche des eaux. Je lisais les femmes à qui c’est arrivé et parfois sans raisons apparentes. Et je peux te dire qu’à chaque fois que j’allais aux toilettes, je scrutais le fond de ma culotte lol. Désolée pour le détail mais bon avec la grossesse on est moins pudique !
    Je ne te cache pas qu’encore maintenant j’y pense de temps en temps mais surtout à la fissure. Peur de ne pas la reconnaitre. Les urgences me connaissent du coup hum…

    Mais plus tu avances, plus ça te passe tout ça. Bon d’autres peurs arrivent lol mais voilà.

    Et tu vois, à ton stade, je regardais les femmes de plus de 30SA avec étonnement. J’en voyais aux urgences et je ne comprenais pas trop pourquoi elles stressaient. Elles étaient vers la fin après tout ! Mais maintenant que j’y suis, le temps s’est comme arrêté. Parce que oui bébé pourrait survivre mais on rêve toutes qu’il soit en meilleure santé possible, qu’il arrive avec le plus de confort. Et 32SA c’est encore la prématurité donc j’attends en croisant les doigts.

    Moi l’hôpital je vois ça de façon égoïste sauf pour l’accouchement bien sûr. Je n’aurais pas mon chéri, mon confort, ma télé’, mes animaux, ma nourriture, ma baignoire… C’est moche de penser comme ça mais bon le moral c’est important. En tous cas j’ai quand même des médocs’ en cas de grosses contractions donc ça rassure pas mal.

    Oui il parait que ça va être tous les 15 jours maintenant. On doit me le dire à la prochaine consult’ je pense.

    Par contre je ne veux pas dire de bêtise ou te faire peur mais je crois que c’est trop tard pour le cerclage non ? Et puis ne t’inquiètes pas, si tu sens que bébé pèse de trop, tu t’assois même si le mieux c’est d’être allongée. Le cerclage c’est une solution mais pas LA solution et franchement, tu en es loin. Ton col est fermé et encore assez long. J’ai lu beaucoup de témoignages de femmes allant à terme voire plus avec un col mou ! Le tout est de se ménager. :-)

  4. 4. Le 2 mai 2008 à 19:40  par soph

    C’est marrant, je me disais justement en lisant ton précédent commentaire « 32 sa, quelle chance, elle doit moins stresser maintenant! » Et en fait non, c’est d’autres angoisses…. pfff.. et je parie que quand il sera né, ce sera encore autre chose lol… je crois que la vie de maman commence bien avant la naissance. Je vois quand même pas mal de femmes vachement moins stressées! Je ne sais pas comment elles font!

    En tout cas, j’y pensais encore dans mon insomnie, cette nuit, ton témoignage m’a fait bcp de bien parce que je me dis que je ne suis pas la seule à stresser et je vois qu’on peut arriver « au moins » jusque 32 sa malgré le col mou! J’aurai peut-être un cachet aussi en fin de grossesse, pour éviter les contractions douloureuses. Un antispasmodique, c’est ça? Genre Spasfon? C’est ce que je donnais à mon chat quand il avait des soucis urinaires!

    Je me disais aussi qu’il était trop tard pour un cerclage mais je ne sais pas exactement.

    En tout cas encore merci pour tes commentaires, tu n’imagines pas à quel point ça fait du bien de rencontrer les mêmes angoisses chez qqun d’autres.. je me martèle parfois tellement la tête que j’en suis à me demander si je ne deviens pas réellement folle ou obsessionnelle!

  5. 5. Le 6 mai 2008 à 17:15  par Cindy

    Oui je crois aussi que les inquiétudes vont se poursuivre après la naissance mais tu vois là je ne serai pas la seule lol ! Parce que mine de rien, c’est nous qui le sentons bouger, qui nous demandons en permanence s’il va bien, s’il n’a pas moins bougé aujourd’hui ou etc… On a un peu une grosse responsabilité sur le dos, en plus d’être parent bien sûr mais comme c’est notre corps qui le tient au chaud, si ce dernier montre un signe de faiblesse, je crois qu’on ne peut pas s’empêcher de culpabiliser un peu. Les papas sont présents bien sûr mais c’est différent. Donc à la naissance, à eux aussi de s’inquiéter un peu lol !

    Tu sais, on est beaucoup à être inquiètes seulement je crois que peu le disent. Les gens attendent d’une femme enceinte, qu’elle soit épanouie, ne se plaignent qu’en fin de grossesse et encore. Donc certaines jouent le jeu ou gèrent mieux les angoisses.
    D’autres ont besoin de les exprimer.

    Bref sinon pour ton col, beaucoup vont à terme même avec un col ouvert trop tôt par exemple. Tu as de la marge si on peut dire ! :-) Le seul c’est truc, c’est que comme ça t’arrive un peu plus tôt, tu dois plus te ménager. Mais c’est faisable !

    Sinon en France c’est du spasfon oui mais en Belgique je crois que c’est de l’utrogestan qu’ils donnent. A confirmer ! Peut être qu’il y a plus fort…

  6. 6. Le 6 mai 2008 à 20:02  par soph

    Tiens le spasfon est équivalent à l’utrogestan? J’ai pris de l’utrogestan en début de grossesse pour la fragilité de mon col mais j’ai pu arrêter assez vite. J’avais pas mal de saignements mais ils étaient généralement dus aux vaisseaux comprimés à cause de ma constipation!

    J’ai été à mon cours de préparation psychologique et c’était génial! Je ferai un nouveau billet demain pour expliquer tout ça! J’ai appris plein de choses, y compris comment gérer les contractions, c’était super intéressant! J’entrevois plus réellement la possibilité de ne pas demander la péridurale (je crois que j’aurais beaucoup de mal à assumer que je la demande)… Viens lire demain, ça m’intéresse d’avoir ton avis!

  7. 7. Le 13 mai 2008 à 23:13  par Cindy

    Oups désolée du retard !!!

    Le spasfon est plus global que l’utro je pense. Genre c’est pour les maux de ventre en dehors de la grosse pour tout le monde !

    L’utro c’est une hormone je crois.

    Moi aussi j’ai été gavée d’utro en début de grossesse pour des saignements d’origine inconnus lol. Je vais de suite lire le reste !

Ajouter un commentaire